2018, Le fugitif

Le fugitif, 2018
sérigraphie, bois peint, boulons
dimensions variables
 

Présentée sous la forme d’un parcours, cette installation revisite certains clichés propres au cinéma hollywoodien. Elle met en scène la fuite d’un protagoniste faussement accusé et devant prouver son innocence en marge de la loi. Pourchassé par les forces de l’ordre, ce dernier parcourt terre, ciel et mer, dans une chasse à l’homme rocambolesque. Barrage et poursuite policière, fuite spectaculaire, actions dangereuses, aide de complices et arrestations y sont représentés par un détournement du langage iconographique de la signalisation routière. Des pictogrammes existants sont donc prélevés de différents panneaux, puis librement combinés dans de nouveaux ensembles qui dépeignent les actions clés du récit. L’installation revêt une forme ludique pour l’artiste qui se joue des codes de l’estampe, de la signalisation routière et de certaines productions hollywoodiennes, ainsi que pour le spectateur qui décode une à une les associations iconographiques pour en reconstruire la narration. De celles-ci émerge alors le souvenir de multiples références cinématographiques et télévisuelles, mais également des interrogations liées à l’origine probable des pictogrammes employés.